Heracles

 

 

 

 

  

Héraclès, le tueur de monstres

Tous publics à partir de 10 ans

Ou comment une femme au 21ème siècle raconte cette histoire...

Héraclès, (l’Hercule des romains) : sa silhouette musclée rôde dans toutes les boîtes à jouets de nos petits garçons.
Dans les mythes Grecs, les dieux y sont « divinement humains ». Leurs aventures reflètent nos errements et contradictions, et personne n’y échappe à son destin. Celui d’Héraclès est d’être un héros viril, un tueur de monstres.
Mais le spectacle raconte un aspect moins connu de son histoire : comment à travers lui se joue le conflit de pouvoir entre les dieux et les déesses…

Le spectacle s’ouvre sur un premier combat : le souffle du désir a fait sortir Gaïa, la terre mère, du chaos, Gaïa engendre les titans, mais son fils, Chronos, dévore ses enfants à leur naissance. Il craint d’être un jour détrôné… Réa, sa femme, sauve leur dernier né, Zeus qui, grâce à la complicité de la rusée Métis, délivre ses frères et sœurs. Commence la guerre entre les dieux et les titans : Zeus en sort vainqueur.

Se méfiant des ruses de Métis, craignant comme son père d’être détrôné par ses fils, Zeus avale Métis.

Les grecs disent que c’est ainsi que Zeus est devenus intelligent…

Les dieux s’installent sur l’Olympe, s’ouvre le temps des dieux et le temps des hommes, et pour débarrasser le monde des monstres archaïques qui rodent encore sur la terre, Zeus décide d’engendrer un demi-dieu : Héraclès…

En même temps que les dieux s’installent sur l’Olympe, s’impose le rapport violent entre les sexes, la domination des dieux sur les déesses, des hommes sur les femmes… Héraclès, jouet de son destin, est pris dans le feu de ce combat sous-jacent : Héra, la femme de Zeus, fait de lui l’objet de sa vengeance.

Tout en voyageant dans cette histoire passionnante, pleine de rebondissements, la faisant revivre avec brio, tonitruance, poésie, jubilation, émotion et drôlerie, la conteuse s’interroge : pourquoi tant de violence ? Que craignent les dieux, les hommes ? Qu’a-t-on à en apprendre aujourd’hui ? Que faire ensemble de cet héritage à l’heure où chacun s’interroge sur ce que signifie le mot « genre »…

Avec :
Conteuse-comédienne : Françoise Barret
Mise en scène : Jean-Louis Gonfalone
Costume : Laurence Simon-Perret
Création lumières : Hérvé Fogeron
Visuel : Annie Demongeot

Production : Théâtre dire d’étoile, Conseil départemental du Pas-de-Calais, résidence de création : Chokthéâtre (St-Etienne), Rollmops théâtre (Boulogne-sur-Mer)

+++ Télécharger le dossier

Heracles5

Heracles5